ou yeuse ou garric 

 « Quercus ilex »

 

Les feuilles persistantes, plus ou moins dentées, sont vernissées sur le dessus alors que le dessous est couvert d’un duvet blanc.

                                        

Son fruit est le gland.

              

 

Le bois de chêne vert a été largement exploité comme combustible (chauffage) et par beaucoup d’artisans (boulangers, forgerons, verriers) mais aussi pour fabriquer du charbon de bois (charbonnières) et dans les fours à chaux.

L’écorce, le « rusc » était recueilli par les « ruscaïres » et servait au tannage des peaux.

                                       

L’exploitation intensive de ce bois, associée au pastoralisme  ouvrait  les paysages de garrigue.

Le bupreste du chêne est un parasite du chêne vert. Ce coléoptère verdâtre, de forme allongée, pond ses œufs dans une branche. Une grosse larve se nourrit du bois en creusant une galerie jusqu’à provoquer la mort de la branche, reconnaissable à sa couleur qui tranche avec le vert du feuillage sain. Au mois de mai, si vous coupez la branche à sa base, vous pourrez y trouver cette larve, sinon la galerie qui l’a abritée.

                                           

 

                                                                                   Retour