« rubia peregrina »

Elle est reconnaissable à sa tige de section carrée. Ses feuilles (verticillées,  réunies au même niveau sur la tige, ont une bordure épineuse de même que les arêtes de la tige. Cette liane s’accroche ainsi volontiers aux vêtements, à la fourrure des animaux pour assurer sa dispersion. Les oiseaux sont friands des fruits et transportent les graines dans leurs  fientes. Les racines de cette plante permettaient de fabriquer une belle teinture rose.

Retour