« olea europea »

 

Arbre sacré chez les peuples de l’antiquité, il est cultivé depuis 6 000 ans. Il peut vivre jusqu’à 800 ans. Même si les très grands froids (gel de 1956) peuvent tuer les parties aériennes, il renaît par ses racines. Il demande quelques soins : greffe, taille, travail du sol, traitements.

             

C’est pourquoi les olivettes laissées à l’abandon périclitent sauf si un propriétaire courageux les réhabilite. Une grande partie de la garrigue milhaudoise était couverte d’oliviers. On peut découvrir des vestiges de ces arbres parmi la végétation sauvage.

 

                                                                Retour