ou pin parasol  

                                                  « pinus pinea »

 

Sa hauteur et sa forme ronde en font un arbre d’ornement dans les villes. Autrefois, on le plantait dans la cour des mas pour son ombrage et pour récolter ses pignes dont les amandes sont utilisées en cuisine et en pâtisserie. Le pin parasol et le  pin d’Alep portent deux cônes différents : les cônes mâles  producteurs de pollen et les cônes femelles qui donnent les graines.

La chenille processionnaire colonise ses branches.

                                                      

                         

                    

                                    

                                                              Retour