« thymus vulgaris »

 

Ce sous arbrisseau est la plante aromatique et médicinale la plus emblématique de la garrigue. L’évolution des  territoires qui se referment réduit les espaces où le thym qui aime les milieux aérés et ouverts se développe. Il faut donc le cueillir avec discernement et surtout ne pas l’arracher. Son cousin, le serpolet « thymus serpyllum » a un port un peu plus frêle.

La sarriette des montagnes « satureia montana » est plus grande que le thym, elle a un parfum plus puissant. Elle pousse plutôt sur les coteaux. Elle est appelé « poivre d’âne » en Provence.

 

Retour